Berlin, ville palimpseste

.

1_marie-sommer-4

Photo de Teufelsberg par Marie Sommer

PROJET DE FIN D’ÉTUDE // Quel devoir de mémoire pour Teufelsberg ? 

Projet conçu avec Florian Masson / Suivi par François Chochon et Mathieu Gelin

2012

Teufelsberg est une station d’écoute américaine datant de la Guerre froide. Située sur le point naturel le plus haut de la ville, au milieu de la forêt de Grünewald, on y découvre Berlin d’un point de vue et dans un contexte unique : une ruine moderne et mystérieuse en pleine forêt. Mais Teulfesberg cache un énorme secret : cette colline d’apparence si naturelle est en réalité une Trümmerberg, une colline faite en gravats des bâtiments détruits pendant la Seconde Guerre mondiale., il en existe une dizaine à Berlin. Mais l’exception du lieu tient du fait que les gravats de Teufelsberg recouvrent les vestiges de l’Université de la Guerre dessinée par Albert Speer pour Hitler. Cette partie de l’histoire du site est aujourd’hui invisible.

.

Depuis plusieurs années, il est prévu de restaurer la station d’écoute à l’identique et d’en faire un musée historique. Le projet proposé pour notre diplôme est une contre-proposition à ce projet, une proposition qui cherche à préserver toutes les qualités du lieu : un lieu naturel, public, monumental et qui révèle ‘‘la marque des blessures’’ de Berlin sans pour autant l’imposer.

.


 

BOOK A4 POUR impression.indd

BOOK A4 POUR impression.indd

.

L’ATLAS MÉMORIEL DE BERLIN

Dans cet Atlas, nous avons cherché à comprendre l’identité historique de la ville de Berlin. Cette ville est un laboratoire unique en la matière car elle représente l’Histoire mondiale de ce dernier siècle. Au cours de chaque grande période historique, le patrimoine de la ville a vécu de nombreuses destructions, reconstructions, transformations et aussi la ‘‘monumentalisation’’.

À chacune des périodes de Reconstruction les pouvoirs publics choisissent de reconstruire ou non un bâtiment, un quartier et ont ainsi la capacité de donner une nouvelle image historique de la ville. Par exemple, après la réunification, on assiste à Berlin à la reconstruction à l’identique de bâtiments historiques monumentaux datant de l’ère prussienne.

Cet ouvrage cherche ainsi à répertorier toutes les formes d’expressions de l’histoire dans la ville, à en visualiser les traces réelles, celles qui ont été transformées, celles qui ont été mises en scène et celles qui ont disparu tout en essayant de comprendre leur impact sensoriel.

 

 

 

 

.

BOOK A4 POUR impression.inddCOMMENT RECONSTRUIRE LA VILLE ?

Ce diplôme ne critique pas le développement urbain et tous les grands projets en cours dans Berlin. Nous ne prônons pas de figer le passé. Mais ce projet se situe dans un contexte particulier : le projet de la ville de reconstruire à l’identique le château des Hohenzollern à Berlin à la place du Palais de la République. Les différentes périodes historiques comprenant l’ère Prussienne, la République de Weimar, le IIIème Reich, la guerre froide puis la réunification ont ainsi modifié le patrimoine de Berlin sous toutes ses formes, du nom des rues, la destruction de monuments, de bâtiments phares, jusqu’à des quartiers entiers. Ces nombreux remaniements montrent à quel point la représentation urbaine de l’histoire de Berlin a été mise en scène, manipulée et transformée. Notre diplôme cherche à comprendre comment l’architecture peut révéler cette histoire sans la plagier ou la ‘‘muséifier’’.

Images ci-contre : Le château des Hohenzollern détruit en 1945, fut remplacé par le Palais de la République durant la RDA. Ce dernier fut démonté pour cause d’amiante et un projet de reconstruction du château des Hohenzollern est en cours.

Nous avons produit une série de photomontages, témoins d’un Berlin fantasmé qui interrogent l’identité historique de la ville. 

BOOK A4 POUR impression.indd

 

“THE REAL BERLIN MAP”

Plus qu’une carte, ce dépliant est un catalogue non exhaustif des vestiges authentiques de l’histoire de Berlin.

Il appartient au visiteur d’arpenter la ville selon son propre parcours, au delà du parcours touristique s’il veut pouvoir embrasser la réalité de l’histoire de la ville. Ces lieux incitent à une exploration plus large, qui va au delà du simple constat visuel de l’histoire, mais une réelle exploration physique et sensible. Parce qu’ils n’ont jamais été modifiés dans un but patrimonial, ces lieux sont une réelle preuve des marques de l’histoire. Ils sont des traces qui amènent à une réelle réflexion sur le passé, le présent et l’avenir de Berlin.

Berlin Map

 

TEUFELSBERG, LE PROJET

Que faire des ruines de Teufelsberg ? De nombreux projets ont vu le jour, car l’aspect mystérieux de ces ruines modernes en pleine forêt attire de nombreux visiteurs. L’esprit du lieu semble si particulier que David Lynch souhaitait y bâtir une « université invincible » pour la méditation transcendentale. Mais le site devrait finalement être réhabilité en musée de l’espionnage.

Pour découvrir l’histoire du lieu, voici un livret d’explication :

.

Le projet que nous proposons est une structure praticable qui encercle les ruines et s’élève vers la forêt. Ce dispositif impressionnant tend à révéler l’absence de trace du passé lour de ce site : des gravats des immeubles détruits par les bombardements apparaissent parfois sous nos pieds, mais aucun signe, aucun rappel de l’université nazie enfouie sous cette colline artificielle. Ce projet nous amène alors à reconsidérer toutes les cicatrices visibles ou non liées à l’Histoire de la ville. Les ruines de Teufelsberg sont laissées telle qu’elles et petit à petit s’intègrent à la colline de gravats et à la nature qui la recouvre. La structure ne mettra bientôt en évidence que l’absence, afin de mieux révéler l’histoire du lieu, véritable palimpseste de l’histoire contemporaine de Berlin.

Fond plan J-V 2Photomontage_Projet_03BIS Photomontage_Projet_02BIS

 

 

Photomontage_Projet_10BIS